Un RPG sur Naruto. l'histoire se passe 3 ans apres les Shippuden. Sasuke est revenut a Konoha et Naruto est le nouvel Hokage mais une nouvelle menace plane sur le monde des shinobi.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 KIYOMI Akiko

Aller en bas 
AuteurMessage
Akiko Kiyomi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 25
Niveau : 100
Grades : Kage
Surnom : La beauté ensanglanté
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Vitalité:
4000/4000  (4000/4000)
Chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Experience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: KIYOMI Akiko   Dim 4 Jan - 0:39

Nom du perso: Kiyomi

Prénom du perso: Akiko

Surnom du perso: La beauté ensanglanté

Pourquoi ce surnom: Elle n'as pas échapper a la regle du village de Kiri et lorsqu'elle tue ces victime, elle les charme avant de les achever

Age du perso: 20 ans

Sexe du perso: Feminin

Famille du perso:

Clan du perso:

Affiniter du perso: Suiton, Futon, Hyuton, Doton et Mokuton

Hobbys du perso: La botanique

Physique du perso: (minimum 5 lignes):La silhouette assez mince, grande et droite d'Akiko ainsi que sa peau claire sans plis lui donnent l'air fragile et vulnérable alors que ce n'est qu'une image. En réalité elle est solide et possède de très bons appuis. Ses longs cheveux noirs de jet lui encadrent parfaitement son fin visage, du moins d'un côté, car en effet une mèche lui en cache une partie. Elle possède de fines lèvres claires et qui lui donnent l'impression de toujours sourire. Ses beaux yeux marron tirant sur le violet reflètent son aspect réfléchit et sage qu'elle a acquis grâce à l'enseignement d'une vielle femme (voir histoire^^) mais ils peuvent parfois montrer la puissance de sa colère. Elle porte une robe ample, souple et verte comme unique vêtement. Le haut de cette robe lui tombe légèrement, découvrant ainsi ses épaules, sans que cela ne la gêne dans les combats, et un tatouage qui se situe juste en dessous de son long et fin cou. Cou qui est d'ailleurs entouré du collier de sa défunte mère. Elle le porte avec respect car c'est pour elle le dernier souvenir qui lui reste de ses parents. Dans son ensemble, Akiko représente la force par la sagesse.

Mentalité du perso (minimum 5 lignes):On ne peut pas dire qu'Akiko soit la plus heureuse des shinobis. En effet depuis qu'elle a apprit la vérité sur ses parents elle est très instable, tantôt triste et culpabilisant, tantôt ferme et directe, tantôt douce et timide. Pourtant si on la croisait dans la rue on verrait une fille aimable, épanouie et enjouée. Malgré tout elle sait ce qu'elle veut le plus au monde et elle en a d'ailleurs fait un but : gagner en puissance. Mais dans un but très précis, pas seulement pour être la plus forte, si elle se donne tout ce mal, c'est parce qu'elle veut faire comprendre aux autres shinobis et humains leurs bêtises et mensonges en mettant en place une nouvelle doctrine. C'est pourr ces raisons qu'elle veu etre Mizukage. C'est pourquoi elle possède une confiance en elle inébranlable. Elle est très têtue et travailleuse. Pour rien au monde elle ne se laisserait marcher sur les pieds. Mais ce comportement peut parfois agacer les autres et c'est pourquoi elle est la plus part du temps renfermée et elle garde ses idéaux pour elle-même. Malgré tout elle pense qu'un jour elle rencontrera des personnes avec qui elle s'entendra parfaitement et qu'elle retrouvera le goût d'aller vers les gens et de les aider. Mais pour l'instant elle n'a vu que des personnes avides de pouvoirs, sans raison de vivre et même ses rêves les plus fous ne peuvent masquer la réalité de tout les jours

Village natal: Kiri

village souhaiter: Kiri

rang souhaité: Mizukage

Rang Special souhaité: Epeistes de la brume

Organisation souhaité: Aucune

Etes vous fiché dans le Bingo Book: Oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiko Kiyomi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 25
Niveau : 100
Grades : Kage
Surnom : La beauté ensanglanté
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Vitalité:
4000/4000  (4000/4000)
Chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Experience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: KIYOMI Akiko   Dim 4 Jan - 0:40

Histoire : Akiko Kiyomi. Une fille sans problème, ninja de son village connue de tout les habitants comme une jeune femme très appliqué et faisant très bien son devoir. Pourtant, était-ce vraiment ce qui se passe ? Que savent-ils de se qu'elle fait une fois rentrée chez elle ? Que savent-ils sur ce qu'elle ressent tout au long de sa journée ? Que savent-ils sur sa vie ? En fait, que savent-ils d'elle ? Et bien ils ne savent rien. C'est bien là le problème, ils croient savoir, en parlent avec assurance, font croire aux autres ce qu'eux-mêmes croient… Et puis tout le monde finit par croire la même chose. Un tissu de mensonges. Pour en revenir à la jeune Kiyomi, c'est ce qui est arrivé à ses parents. C'était un soir froid, l'hiver c'était déjà bien installé et la famille Kiyomi était à table. Rien d'extraordinaire jusque là, n'est-ce pas ?

Akiko n'aimait pas la soupe. Alors pourquoi est-ce que ses parents lui avaient fait de la soupe ? Elle le savait très bien mais refusait de l'admettre. Akiko n'aimait pas l'hiver. C'était une saison horrible, il faisait froid, il n'y avait plus de feuilles dorées sur les arbres et puis… On mangeait de la soupe. Non, elle n'aimait vraiment pas l'hiver. Elle préférait largement l'Automne. La saison la plus belle, où la vie s'exprime en grand, où les feuilles recouvrent le sol de leurs milles couleurs… C'est pour ça qu'elle était née en Automne. Elle en était persuadée. Mais ses réflexions sur les saisons furent coupées net par deux coups secs contre la porte d'entrée. Elle se tourna vers ses parents qui se levèrent immédiatement et qui allèrent ouvrir. Au bout de quelques minutes, Akiko entendit des voix. Ses parents discutaient avec la personne qui avait frappée. Mais le ton était étrange, inquiet. Succombant à la curiosité, Akiko sauta de sa chaise et s'approcha doucement du hall d'entrée. Elle se glissa derrière le pot d'une plante verte et attendit, écoutant tout ce qu'il y avait à entendre.

-Non, non… Ça ne nous dérange pas… Si c'est pour le village… Mais…
-Ecoutez, coupa la personne qui avait frappé à la porte, c'est très simple, vous avez quelques minutes pour rassembler votre matériel et aller à la tour du Kage.
-Et notre fille ? Vous en faites quoi pendant notre absence ? Elle ne peut pas se débrouiller toute seule, elle n'a que six ans…
-Hum… Et bien elle ira à l'académie ninja, elle y restera toute la journée et pour dormir aussi, elle sera sous surveillance des professeurs et pourra y étudier avec les autres enfants. Ce n'est pas suffisant ?
-Ils n'auront pas le même âge qu'elle ! Ils seront plus vieux, elle sera perdue là-bas… De plus, elle n'est pas sensée être à l'académie, les autres vont la voir et vont croire qu'elle a était acceptée parce qu'elle est plus douée que la normale… Ils vont être jaloux et…
-Mais non ! Si vous ne pouvez pas faire la mission alors nous vous…
-C'est bon ! Nous acceptons. Au revoir.
-Ouai, c'est ça, au bureau du Kage dans quelques minutes, sinon…


Akiko ne put entendre la fin de sa phrase car la porte se referma et les parents retournèrent sur leurs pas, en direction du salon où ils étaient quelques instants auparavant. Mais ils ne trouvèrent pas leur fille là où elle devrait être et commencèrent à s'inquiéter. Au bout de quelques minutes de fouilles dans une atmosphère tendue et lugubre, la mère de Akiko trouva son enfant agrippée à une branche de la plante du hall d'entrée. Elle soupira et dit suffisamment fort pour que son mari l'entende :

-Akiko ! Nous étions si inquiets ! Heureusement tu n'as rien !

La mère fut vite rejointe par le père et tout deux prirent une expression d'intense soulagement. Akiko n'était pas dupe. Tous ça n'était qu'une image qu'ils donnaient pour que leur enfant ne se sente pas mis à part et abandonné. Akiko regarda ses parents accroupis à côté d'elle. Son regard se perdit sur leurs sourires. Voilà ce qui les avait trahit. Elle se détacha lentement de la branche et fit quelques pas dans leur direction. Son père avança alors la main vers elle mais elle l'arrêta en lui serrant le poignet avec sa petite main agile. Baissant la tête pour regarder le sol, elle dit d'une voix triste :

-Ne vous fatiguez pas… Je sais que vous allez encore partir pour une mission en dehors du village… Que vous allez encore me laissez seule… Que vous allez encore m'oublier chez quelqu'un en rentrant ici… Que vous allez encore trouver une excuse pour me faire croire que vous avez eu un empêchement…

Elle insistait particulièrement sur le "encore" et au fur et à mesure qu'elle parlait l'expression du visage de ses parents changea au moins une vingtaine de fois. Elle commença par la surprise de voir son enfant parler de cette manière, puis par la stupeur d'entendre de tels propos, puis par la colère de voir que son enfant n'a pas confiance en ses parents… Quand elle eut finit et qu'elle leva la tête vers eux, elle ne vit que le petit sourire en coin de ses parents, comme pour lui donner raison. Puis sa mère la prit dans les bras et lui dit d'une voix douce et calme :

-Tu as toujours était très intelligente Akiko… Il faut avouer que tu as raison… Nous n'allons pas directement te chercher... Mais ce n'est pas ce que tu crois, tu sais ? Si nous partons c'est parce que nous sommes obligés... Et si nous te laissons…


Akiko n'entendit pas la fin. En fait elle n'avait écoutée que la première phrase, ça lui avait suffit, elle se sentait bizarre comme si les paroles de sa mère était un poison qui la faisait mourir petit à petit. Elle éprouva alors le besoin de respirer l'air frais de la nuit et son regard se tourna vers la fenêtre entrouverte. Le seul moyen d'avoir se qu'elle voulait. De l'air… Il fallait qu'elle l'ouvre… Mais elle était figée. Son cerveau mit un temps à savoir pourquoi. Ce n'était pas parce que sa mère la tenait, ce n'était pas parce qu'elle se sentait étrangement empoisonnée… Non, elle regardait dehors et voyait un visage terrifié derrière la fenêtre. Cette personne avait tout entendue. Les accusations de Akiko et aussi… La réponse de sa mère. Cette personne savait qu'Akiko était seule à chaque fois, que ses parents l'oubliaient… Soudain le visage disparut. Elle dressa l'oreille et cru entendre quelqu'un courir dans la rue. Peut-être que cette personne allait tout raconter au Kage… Et il punirait ses parents. C'était ce qu'Akiko espérait de tout cœur. Elle se tourna vers ses parents et prenant un air fatigué elle dit simplement :

-Chui fatiguée, je vais me coucher…

Joignant le geste à la parole, elle monta les escaliers sous le regard de ses parents en entra dans sa chambre. Une fois dans son lit elle soupira. Elle avait réussit à leur échapper sans leur révéler le visage qu'elle avait vu. Et puis… En y repensant, elle avait aussi échappée à la soupe froide qui trônait maintenant sur la table à manger. C'était donc avec le sourire aux lèvres que la jeune Akiko c'était endormie.

Elle était sans doute loin de savoir ce qui c'était passée pendant la nuit, alors qu'elle dormait bien tranquillement…En effet, le visage qu'elle avait vu derrière la fenêtre appartenait à un shinobi de grade Junin. Quelques minutes auparavant, il devait aller chercher les deux shinobis qui faisaient la mission avec lui… Ils étaient maintenant bien en retard et le Kage commençait à s'impatienter. Il n'avait mit qu'une petite minute pour arriver à leur maison dont la lumière laissée voir tout ce qui se passait à l'intérieur. Il avait alors vu une petite fille accrochée à une plante. Il s'était approché dans l'intention de lui demander où était ses parents, grâce à la fenêtre qui était ouverte mais alors qu'il allait parler, la mère arriva. La suite, tout le monde la connait. Du moins, maintenant que le Soleil c'est levé… Le Junin n'avait pu tenir sa langue, surtout quand le Kage, furieux qu'il soit revenu sans les shinobis, lui ait crié dessus un bon coup. Il avait tout dit, que les parents de la jeune Akiko ne venaient pas la chercher après leurs missions, comme s'ils voulaient l'abandonner... La moindre des paroles d'Akiko avait été rapportée. Le Kage avait alors convoqué le conseil et ils avaient mit au courant tout le village pendant la nuit. Abandonner son enfants alors qu'on est shinobi et donc sensé montrer l'exemple est un crime punis dans ce village… Plus question d'approcher les parents d'Akiko jusqu'à leurs capture. Voilà pourquoi Akiko n'aime pas le mensonge. Parce qu'il lui a fait perdre ses parents. Et oui, il ne faut pas croire qu'ils sont juste allés en prison… Oh non ! Ils se sont échappés et ont mit fin à leurs jours dans une rivière. Quand la petite fille devenue maintenant orpheline apprit cela, elle fut prise d'une joie impensable, ses parents qui l'avaient abandonnée tant de fois venaient de le payer. La vie continua donc pour cette jeune âme qui découvrait le monde.




Akiko avait grandit. Elle était devenue une fière shinobi que tout le monde connaissait à cause de ses parents. Parents qu'elle avait oubliés maintenant. Elle pensait vivre une vie heureuse, entourée d'amis, de personnes qui l'aimaient. Elle parcourait le monde pour aider les gens quand ils le demandaient. D'ailleurs, aujourd'hui on l'appelait dans un autre village, non loin du sien. Elle se dirigeait donc, insouciante vers une nouvelle mission. Ce qu'elle ne savait pas à l'époque c'est que ses parents avaient fait une de leurs missions dans ce village. Mission dont ils n'étaient venus la chercher que bien après qu'elle se soit finit d'après les dires d'Akiko. Elle entra donc dans une ferme où on la demandait pour réparer deux, trois bricoles impossible à faire pour la vielle gérante de ce fatras. Elle venait de terminer cette journée épuisante par planter le dernier clou. La ferme était comme neuve. Elle se leva et se mit debout, admirant ses travaux quand la propriétaire arriva avec une tasse fumante qu'elle lui donna et l'invita ensuite à entrer chez elle. Akiko avait acceptée et s'était retrouvée assise dans un fauteuil, en face d'une table basse en bois sur lequel étaient disposé de petits gâteaux aux amandes, sans vraiment savoir ce qui lui était arrivée. Soudain elle entendit le rire claire de la vielle résonner à son oreille. Elle se redressa alors et se tourna vers la femme lui lançant un regard interrogateur. La vielle lui sourit puis s'assit elle aussi dans un fauteuil en lui disant d'une voix merveilleusement claire et pure :

-Si tu voyais ton air surprit ! Puis, voyant que Akiko n'appréciait pas tellement la remarque elle continua, Tu es bien de la famille Kiyomi toi ! Tu ressemble comme deux goutes d'eau à ta mère et tu as le caractère travailleur de ton père. Tu te doute bien que ce n'est pas seulement pour bavarder que je t'ai invitée…
-C'est pour me parler d'eux, n'est-ce pas ! La coupa Akiko avec un ton dur, Je m'en fiche complètement, ils m'ont pourris la vie, c'est tout !

Puis elle se leva et fit un pas en direction de la sortit. Mais la vielle l'arrêta avec une vitesse effrayante. Elle obligea ensuite Akiko à s'asseoir et à l'écouter. Akiko la regarda dans les yeux, elle n'en revenait pas. Une vielle femme comme elle aussi rapide et aussi forte ! C'était donc à contrecœur qu'elle écouta ce qu'elle avait à dire…

-Donc… Il y a maintenant trois ans, Satomi, ta mère, et Shõroku, ton père, sont venus dans ce village pour une mission…

La vielle semblait perdue dans ses pensées. Akiko croyait que se serait une histoire à dormir debout mais elle se trompait. Comme d'ailleurs elle se trompait sur beaucoup de chose. Mais ça, elle ne le savait certainement pas avant que la vielle lui ait tout racontée…

-Tout commença un beau matin, tes parents avaient pour mission de créer une embuscade au pays voisin qui leurs avait déclaré la guerre… Rien de très compliqués… Ils avaient rassemblés quelques garçons de ce village pour les aider dans leur mission et se tenait près, cacher à attendre l'ennemi. Ils avaient au préalable fait rentrer chez eux toutes les personnes présentes dans le village au cas où... Il n'y avait pas un bruit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiko Kiyomi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 25
Niveau : 100
Grades : Kage
Surnom : La beauté ensanglanté
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Vitalité:
4000/4000  (4000/4000)
Chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Experience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: KIYOMI Akiko   Dim 4 Jan - 0:41

Shõroku marchait depuis maintenant une bonne demi-heure et la tension montait de plus en plus. Il se tourna vers la petite troupe qui l'accompagnait. Cette mission semblait facile mais… Quelque chose le perturbait. Etait-ce le fait que dans le groupe il n'y avait que lui et sa femme qui était des ninjas ? Non. Mais alors, quoi ? Soudain il s'arrêta. Un pont se dressait devant le groupe. Il tourna alors la tête vers Satomi et son regard se perdit dans ses yeux. Ils devaient se séparer maintenant. Il leva le bras et se tourna vers les autres. Il lança d'une voix assurée :

-Bien alors le premier groupe vous restait ici avec ce ninja. Vous vous cacherez et quand vous verrez le signal vous détruirez le pont.
-Pourquoi se cacher ! Nous feront sauter le pont avant qu'ils arrivent… ça ne sert à rien… le coupa un homme du groupe.
-Et bien tout simplement parce qu'il se pourrait qu'ils envoient des éclaireurs… Bien, je vois qu'il n'y a lus d'objection… Le deuxième groupe suivez moi !

Alors que le groupe traversait le pont pour suivre le chemin Shõroku se tourna vers sa femme et lui dit doucement :

-Bonne chance… Tu n'auras pas beaucoup de temps… Il y a seulement une dizaine de minutes entre le premier pont et le deuxième…

Puis il partit sur le chemin. Quelques minutes plus tard, son groupe se cachait en dessous d'un deuxième pont. Les hommes attendaient l'arrivée de la charrette de ravitaillement. En effet, la mission consistée à laisser la charrette passer le premier pont, puis envoyer le signal à l'autre groupe qui détruirait le deuxième pont. La charrette essayerai alors de retourner sur ses pas pour prendre un autre chemin mais au moment où elle repassera le premier pont, celui-ci exploserai et elle serait détruite avec le reste… Shõroku fut alors tirés de ses réflexions par le bruit de cette fameuse charrette. Il la regarda passer au-dessus d'elle. Puis alors qu'elle continuait sur la terre ferme il tira sur un fil au ras du sol et…

Une fusée rouge partit exploser dans le ciel… C'était le signal. Satomi leva alors la main et l'abaissa. Tout le monde sortit de dessous le pont et en une technique rapide elle put le détruire. La première partit du plan c'était déroulée comme il le fallait. Elle se tourna vers le chemin et vit la charrette faire demi-tour. Ils étaient faits comme des rats. Elle attendit un moment puis dit aux autres qu'ils pouvaient regagner le village sans problème maintenant. Mais alors que les autres rentraient, elle ne bougeait pas. Elle attendait l'explosion qui ne venait toujours pas. Pourtant les dix minutes étaient passées. Elle commença à s'inquiéter. Et s'il était arrivé quelque chose ? Mais elle n'avait pas le droit de quitter le village. Elle devait protéger les habitants. Quoi qu'il arrivait. Soudain elle se mordit la lèvre inférieure. Elle allait faire une bêtise, elle en était sure mais c'était plus fort qu'elle. Elle se mit à courir en direction de l'autre groupe et de leur pont pour savoir ce qui c'était passée. Quand elle arriva elle entendit alors une énorme explosion. Le pont était en train de sauter avec la charrette. Il y avait juste un léger retard parce qu'elle avait du s'arrêter pour remplacer une roue. Satomi s'était inquiétée pour rien. Elle rejoignit le groupe et ils prirent le chemin du village. Satomi pensait que c'était enfin terminée, qu'elle allait retrouver son propre village, sa maison et sa fille. Mais quand ils arrivèrent dans le village de la vielle les habitants qui auraient dû avoir l'air heureux affichait une mine triste et effrayée. Une vielle femme était sur la place principale. Elle pleurait. Satomi et Shõroku devinèrent que c'était elle la cause de toute cette tristesse dans le village. Ils allèrent alors la voir et lui demandèrent des explications. La vielle les regarda alors et se calma. Elle dit alors d'une voix étonnamment calme en se tournant vers Satomi :

-Vous êtes vraiment… Une égoïste ! Vous êtes parti du village alors que vous deviez le protéger ! Mais pourquoi êtes-vous parti ? Pour voir votre mari… Il faut d'abord penser à la réussite d'une mission ! Je le sais alors ne dîtes pas que ce n'est pas vrai. Mon père et mon frère était deux shinobis… Comme vous… Moi je n'ai pas eut cette chance, mes os étaient trop fragiles pour supporter tout ses chocs… Mais revenons-en à vous ! Vous nous avez laissée sans défenses ! Et ça les éclaireurs, ils l'ont bien comprit ! Ils sont revenus ! Et… Ils m'ont prit mon fils ! Ils l'ont kidnappé ! A cause de vous…

La vielle s'effondra au sol, pleurant et gémissant en même temps. Satomi et Shõroku décidèrent alors de rester un peu plus longtemps que prévu pour avoir plus d'informations sur ce qui s'était passé et pour discuter avec la vielle. Deux jours passèrent ainsi. Le moral de Satomi était au plus bas et elle décida de rester dans sa chambre pendant la journée, alors que son mari parcourait le village à la recherche d'indices. Satomi n'en pouvait plus, elle s'assit sur son lit et se prit la tête dans les mains, elle s'en voulait énormément. Elle leva soudainement la tête. La porte grinça et s'ouvrit, révélant la personne qui était derrière. La vielle entra et s'assit à côté de Satomi. Elle paraissait sereine, comme si elle avait admis le fait que son fils soit parti. Elle regarda par la fenêtre puis dit doucement :

-Vous me comprenez, n'est-ce pas ? Vous me comprenez parce que vous avez une enfant… Alors vous savez ce que ça fait que d'être séparée de lui… Ne vous mettez pas dans cet état… Et… Rentrez chez vous, jouez avec elle, faîtes la grandir, rendez la heureuse… Mais promettez-moi une chose. A chaque fois que vous sortirait de votre village pour une mission… Chercher mon fils à l'endroit où vous êtes… Peut-être qu'il y sera… Qui sait…

Les Kiyomi partirent donc et rentrèrent chez eux. Mais avant qu'ils ne disparaissent, la vielle souffla à Satomi une phrase qu'elle n'oubliera jamais :

-Peut-être qu'un jour je pourrais voir votre fille… Et je lui raconterai combien vous faîtes pour moi, en sachant qu'elle vous attend, toute seule en pensant surement que vous l'abandonnez… Alors qu'en fait, vous faîtes ça parce que vous comprenez combien c'est difficile de se séparer d'un enfant qu'on aime énormément…


---XXXX Fin de l'histoire XXXX---




La vielle laissa une larme s'échapper à la fin de son récit. Elle ne l'essuya pas et la laissa couler le long de sa joue. Elle regardait fixement ses genoux. Puis soudain Akiko se leva et sortit. Elle marcha jusque dans le champ de la vielle puis ramassa un caillou qu'elle jeta au loin. Elle aussi pleurait. Elle s'en voulait. Elle qui croyait que ses parents faisait ça parce qu'ils ne l'aimaient pas… C'était en fait tout l'inverse, ils faisaient ça parce qu'ils avaient compris la souffrance de la vielle. Akiko s'assit par terre et resta là à repasser tout les bons qu'elle avait eut avec ses parents. Mais à chaque fois l'image de la mort de ses parents revenait. A cause d'elle ils n'étaient plus là. Si elle les avait laissée s'expliquer peut-être qu'ils lui auraient dit…

C'est donc avec une immense tristesse qu'elle retourna dans son village. Pendant plusieurs jours elle s'enferma chez elle et ne dit plus un mot à personne, n'ouvrit la porte à personne. Les rumeurs circulaient sur le fait qu'elle ait échouée la mission et que honteuse elle n'osait plus se montrer. Ça encore ce n'est qu'un tissu de mensonges. Mais si elle en parlait un peu, les autres pourraient dire qu'ils en savent un peu plus sur son compte… mais bon, le silence est un droit.
Akiko Kiyomi. Une fille désespérée de la mort de ses parents, ninjas de son village qui est victime de rumeurs incessante sur son compte. Elle ne fait plus vraiment son devoir comme il le faudrait et entame une sérieuse dépression dont il est fort probable qu'elle ne sortira pas. Mais ça tout le monde s'en fiche. Tant qu'ils peuvent raconter quelque chose ils seront heureux. Ça non plus elle ne le supporte pas. C'est pourquoi elle à décidée de partir loin des hommes. Vivre seule, loin de leur hypocrisie, loin de leurs mensonges, loin de toutes leurs rumeurs qui les rendent heureux. Mais avant elle est retournée dans le village de la vielle. Akiko la considère comme une femme sage et réfléchit. Elle est donc allée la voir et lui a dit qu'elle partait loin… Et que si jamais elle reviendrait ce serait avec son fils. C'était une promesse. Promesse qu'elle a tenue. Elle est partie pendant deux ans. Et puis elle est revenue voir la vielle. Akiko avait apprit qu'elle était très malade et risquait de finir ses jours sans avoir vu son fils depuis si longtemps. Elle n'avait pas hésitée une seconde. Leurs retrouvailles furent un moment heureux, le premier depuis bien longtemps sans doute. C'est ainsi que la vielle mourut avec à ses côtés son fils et… Une amie qui tenait vraiment beaucoup à elle… Akiko Kiyomi.
Mais il ne faut pas croire que son histoire c'est terminée comme ça, oh non ! Akiko partit à nouveau et parcourut le monde à la recherche d'une personne qui pourrait, comme l'avait si bien fait la vielle, combler ce vide qui était en elle. Une personne qui ne mentait pas, une personne qui pourrait devenir son ami et qu'elle pourrait protéger comme sa propre vie. Mais partout où elle allait Akiko ne voyait que mensonges et souffrances. Cela la jeta dans une colère noire et elle décida de devenir encore plus puissante pour pouvoir leurs faire comprendre à tout ces humains la gravité de ce qu'ils font. Car seule une personne qui avait souffert de leurs bêtises pouvait comprendre qu'elles étaient les conséquences de leurs actes. C'est pourquoi, quiconque l'empêcherai de réaliser son rêve mourrait. Akiko donnerait tout pour pouvoir montrer aux autres qui ils sont vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiko Kiyomi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 25
Niveau : 100
Grades : Kage
Surnom : La beauté ensanglanté
Date d'inscription : 03/01/2009

Feuille de personnage
Vitalité:
4000/4000  (4000/4000)
Chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Experience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: KIYOMI Akiko   Dim 4 Jan - 0:41

Test Rp : La nuit venait de tombé sur l'Akatsuki, notre jeune et belle Akiko était devant la grotte de l'Akatsuki, elle devait monté la garde pendant toute la nuit parce qu'elle a perdu un défi, que lui venait de lancé son équipié, car il aurait du échangé au millieu de la nuit de garde, bref, elle regarde la lune au dessus d'elle, ainsi que les milles étoiles autour d'elle, les heures commencent a passé de plus en plus, sans qu'elle s'arrete pour autant de regardé le ciel, tout en étant de temps en temps, prise de sa mission de gardé l'entré de l'organisation maléfique, elle détournait donc son regard de temps en temps vers la porte, ainsi que la foret, pour voir s'il n'y avait pas quelque bruit étrange, les heures continuairent de passé, et la fatigue se faisait de plus en plus sentir pour la jeune fille mais qui resta éveillé, lorsqu'un buisson se mit a bougé, par pur réflexe, la jeune fille se leva et sauta pour attérir sur un petit lac, avec sa veste de l'Akatsuki, le buisson bougait de plus en plus, quand soudain, on vit quelque chose sortir de celui-ci, elle jeta un kunai qu'elle venait a peine de prendre, vers les pieds de cette chose, qui était a quatre patte, la miniscule créature évita son lancé et coura vers elle puis il fit mit a jour par la lune, ce n'était qu'un écureuil, quand une fois pret d'elle, se jeta sur lui, avec un bruit de parchemin enflammé, a ce moment la notre jeune Kiyomi, prit par réflexe encore une fois, et oui cette fille a de tres grand reflexe, donc elle prit l'écureil et le jeta dans les airs, quand une explosion eu lui, il venait de mourir comme un kamikaze on pourrait dire, a ce moment la un vent se leva, Akiko était sous le choc, qui pourrait faire explosé un animal si gentil, c'était de la cruauté a l'état pur, mais elle s'en remit très vite car avec l'Akatsuki elle ne devait pas montré, qu'elle pouvait etre faible, mais elle en avait marre de voir des gens mourir ou encor souffrir a cause des nuages rouges, commencé une nouvelle vie? Impossible sachant qu'elle venait de l'Akatsuki. Mentir sur son passé? C'est une chose possible, mais des qu'elle partirait, notre jeune fille se ferait traqué par tout les membres de l'Akatsuki, et mettre ainsi son village en dangé, mais alors qu'elle était en pleine réfléxion, les autres membres encore vivant des nuages rouges, se priciperent dehors a cause de l'explosion, puis ils se mirent devant la jeune fille pour montré leur suppérioté, c'est vrai qu'elle était a peu plus faible qu'eux mais elle compensé sa par l'intelligence, voila pourquoi elle était dans cette organisation... Le chef de celui-ci se mit a coté d'elle et lui chuchota a l'oreil :

" Que c'est il passé ici? d'ou venait cette explosion, on t'as attaqué? J'espere que tu as une bonne raison de nous avoir fait venir ici, ou du moin réveillé... "

Elle écouta ce que disait son chef et comme a ces habitudes, elle fit accusé, comme toujours c'était elle la coupable et non quelqu'un d'autre, et elle décida de lui dire d'un ton calme :

" Je n'ai rien a voir la dedans et vous n'étiez pas obligé de venir me voir... Si tu veux tout savoir, c'était un écureil, un groupe de ninja, lui avait mit un parchemin explosif dans le dos et par reflexe, je l'ai envoyé loin, ce qui veut dire qu'ils sont réussit a faire ce qu'il voulait de nous, sa veut dire ouvrir la porte, et faire sortir tout le mon de la grotte, pour mieu la détruire.... "

Les regards des membres de l'Akatsuki se croiserent tous au moment, ou il entenit qu'elle était le plan des attaquants, et sur le coup il en était énervé de tombé dedans comme sa, aussi facilement que sa, le chef hocha la tete et toute les autres membres, sauf le chef, ainsi que la jeune Akiko ne partirent pas pour resté pret de la grotte pour la protégé contre l'attaque, elle devait resté dehors et le chef a l'intérieur, ce qui permettait ainsi a la june femme de pouvoir partir vers un village dont elle connaissait sa puissace ainsi que sa localisation... Konoha... les membres étaient trop occupé a cherché le groupe, qui n'existait pas, c'était juste le plan pour notre belle jeune fille de partir de l'Akatsuki, ce qu'elle fit très rapidement, une fois la pierre mise devant leur repaire, elle courut dans la foret, et partit en direction de Konoha, lorsqu'elle vit cinq ninja, avec des masques de l'ANBU de kiri ici, devant elle pret a se battre, d'ailleur ils ne mirent pas longtemps a lui jeté dessus, ils étaient la pour la rapporté a Kiri, et ils devaient aussi faire partit de l'élite des ANBU, car etre au nombre de cinq contre elle c'était peu, elle évita tout les coups que ses membres de Kiri essayerent de donné, a son tour, elle prit sa fameuse épé, qu'il lui a été donné par un membre de Kiri quand elle était encore toute petite, une fois celle-ci dehors. Elle torna sur elle, lame dehors, les ANBU se protegerent se la lame de la jeune fille mais, quand elle s'arréta, elle jeta son épé sur l'un d'entre eux, qui nu pas le temps de l'évité ou de la contré, il venait de mourir, ils ne restent que quatre ANBU, mais encore une fois elle allait montré que grace a l'intelligence, elle pouvait tout gagné, car a son épé était accroché, un fil de ruban tres tres fin qui n'était voyant qu'avec un dojutsu, et tourna encore une fois autour d'elle, les membres de Kiri ne comprennaient pas ce qu'elle faisait et se précipita sur elle alors, qui a force de tourné, le ruban se mit autour d'elle, comme sa l'épé tourna aussi autour d'elle et tua tout les ANBU d'un coup, c'était trop simple... Elle continua son chemin vers Konoha sans aucun soucis particulier, a part la fatigue....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: KIYOMI Akiko   

Revenir en haut Aller en bas
 
KIYOMI Akiko
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)
» Akemi "Project" Akiko
» Des personnes qui nous manquent (pv Akiko/Alexie) TERMINE
» Akiko Kyösai - Préparez vos *BEEEEEEURP*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultimate Naruto :: Avant de RP :: Presentation des shinobi-
Sauter vers: